Et si vous passiez à la parentalité positive?

Quand votre enfant est en colère, préférez ouvrir le dialogue au plus vite plutôt que de l'envoyer se calmer dans sa chambre. Au final, vous ne réussiriez qu'à l'énerver un peu plus et la situation pourrait dégénérer. Comme vous le lirez sur http://parentalitepositive.info, il ne faut pas essayer de rétablir votre autorité parentale par la force.

Parentalité positive : pourquoi l'adopter ?

La parentalité positive préfère instaurer le dialogue pour essayer de connaître les causes de cette situation afin de la résoudre au plus vite. Vous n'obtiendrez peut-être pas de résultat très vite mais ne baissez pas les bras, la parentalité positive saura porter ses fruits. C'est bien un travail de longue haleine.

Ce qui est important ici, c'est de toujours encourager votre enfant :
  • quand il fait des progrès
  • quand il fait des efforts pour y arriver. Passez sous silence ses erreurs, l'important c'est d'essayer.
En lui râlant dessus en cas d'échec, vous n'arriveriez qu'à le renfermer sur lui-même et il perdrait confiance en lui. N'essayez surtout pas d'imposer vos idées par la contrainte, encore une fois, le résultat serait contraire, votre enfant se braquerait.